Provence

La vigne en Provence fut introduite par les phocéens, et développée dans cette ancienne colonie grecque par les Romains. Trait commun à une grande partie du vignoble français, la viticulture a été maintenue en Provence, après la chute de l’Empire, par les multiples productions monastiques puis par les grandes familles nobles installées dans la r...

La vigne en Provence fut introduite par les phocéens, et développée dans cette ancienne colonie grecque par les Romains. Trait commun à une grande partie du vignoble français, la viticulture a été maintenue en Provence, après la chute de l’Empire, par les multiples productions monastiques puis par les grandes familles nobles installées dans la région. Touché par le phylloxéra, le vignoble de Provence se remit peu à peu de cette crise au cours du XXe siècle. Aujourd’hui, la production est protégée par diverses appellations, parmi lesquelles on distingue notamment les appellations régionales des Côtes de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence et Coteaux Varois et de précieuses appellations locales telles que Bandol, Palette ou Bellet.
Le vignoble de Provence s’étend sur les départements du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence, notamment autour de Marseille, d'Aix-en-Provence et de Toulon. Le climat est évidemment de type méditerranéen, chaud et sec. Le Mistral, vent violent apporte toutefois à ce terroir de précieux bienfaits. En été, il fait profiter d’une certaine fraîcheur. Vent très sec, il protège la vigne de Provence des attaques des maladies liées à l'humidité.

Les cépages utilisés pour la production des vins rouges et vins rosés de Provence sont principalement la Syrah, le Grenache, le Mouvèdre, le Carignan et, originaires de la région, le Cinsault et le Tibouren. Les vins blancs  de Provence utilisent quant à eux des cépages d’origine italienne comme le Rolle, l’Ugni blanc ou d’origine locale comme la Clairette.

Plus
Résultats 1 - 1 sur 1.